photo 7 

Metropolitan Museum - NYC - 2017

Il n'y a pas grand chose qui me met plus hors de moi que lorsque les gens disent "je ne suis pas créatif". Je ne suis pas énervée contre la personne en question, non. Je suis énervée contre la société en général qui juge et met les gens dans des catégories pour toujours.

En tant que prof je suis bien placée pour voir que ça commence dès l'école, que j'ai des élèves de 11 ans qui savent déjà si elles sont nulles en maths, bonnes en sport ou douées en cuisine.
C'est très très très agaçant.
Surtout quand c'est un parent qui me sort une des phrases sus-citées, et que tout ce que je voudrais c’est lui jeter un chameau mort à la tête. (Je dis ça parce que je pense que le chameau mort n'est pas dans le code pénal, sur un malentendu ça pourrait me faire acquitter).
Il y a tellement de façons d'être créatif.
Créer ce n'est pas nécessairement fabriquer un objet. On créé avec son corps, avec sa voix, on chante, on danse, on parle, on raconte, on charme, on enchante.
Créer ce n'est pas nécessairement repeindre la chapelle Sixtine (puis bon, ça a déjà été fait, alors quel intérêt).
Créer c'est parfois repeindre sa salle de bain, c'est choisir la bonne teinte de carreau, c'est finir un ourlet de rideau, c'est choisir la bonne écharpe, c'est emballer un cadeau, c'est dresser une table, c'est arranger un bouquet.
C'est petit mais ça laisse une trace, c'est faire un geste que quelqu'un d'autre n'aurait pas fait, aurait mieux fait, aurait moins bien fait, aurait fait différemment, tout simplement, et c'est de cette différence que naît le propre de la création.
Les Anglais disent "practice makes perfect", nous on dit "c'est en forgeant qu'on devient forgeron". L'idée c'est que personne n'est venu au monde en sachant chanter l'opéra, et que même si tu es atteint de cette dure malédiction qui consiste à chanter faux comme une casserole tout en t'entendant chanter hyper juste, quand bien même tes voisins et ta famille essaieraient régulièrement de t'étouffer avec un oreiller quand tu souhaites pousser la chansonnette, ben tu peux quand même continuer à chanter tranquille sous ta douche, et n'oublies pas que tu peux toujours te mettre au ukulélé.
Car la création c'est un truc vaste.
On peut avoir été bon dans un domaine étant petit, puis en découvrir un autre sur le tard. On peut redécouvrir quelque chose qui nous avait pourtant déplu. Certaines activités reviennent à la mode (le tricot c'est classe et c'est hipster) d'autres attendent leur heure de gloire j'en suis sûre (comme la broderie au point de croix, que je kiffe mais en me cachant, parce que c'est vraiment trop pas fashion).
Si on se sent mal à l'aise, autant commencer avec un guide. Autant commencer avec un peu de coloriage, avant de faire du dessin plus libre. Autant regarder des tutos Youtube bien au chaud dans son salon, autant s’entraîner pendant quelques mois avant d'oser pousser la porte d'un cours dessin. Il y a énormément de livres et de ressources internet pour les loisirs créatifs.
Et si tu souhaites te mettre à l'origami à 85 ans c'est ton droit le plus strict.
Parce que dans le genre trucs qui m'énervent VELU, le fait que faire joujou avec des couleurs serait réservé aux enfants se pose un peu là.
Maintenant, hypothèse: tous les lundis tu prends un crayon, un post-it, et tu fais un petit dessin. On est d'accord que les premières fois risquent d'être un peu bancales, non?
Tu as commencé le 1er janvier et on est maintenant en mars. Tu ne penses pas que tu commences à maîtriser? En mai, on est d'accord que tu vas virer le post-it et crayonner en plus grand? En septembre tu feras évidemment des illustrations couleur. En décembre tu concurrenceras complètement ma collection de cartes de Noël.
Bon, ok, cet exemple était mal choisi ET JE T'INTERDIS DE FAIRE CELA.
Tu vas me poser ce crayon bien doucement et tu vas faire ce que je te dis.
Tous les mercredis tu vas revenir sur ce blog (il y aura des mini-croissants)(peut-être) car il y aura surtout une activité créative par semaine.
Toi et moi on va sculpter un nouveau parthenon, remettre des couleurs à Mona Lisa, et écrire la quatorzième symphonie de Beethoven.
Et pour être sûr de ne rien rater, je rappelle juste que j'ai une newsletter (si tu lis mon blog en "version mobile" c'est  dans le menu déroulant en haut à gauche, si tu le lis en "version classique" entre ton adresse mail en haut de la colonne de droite et clique sur "m'abonner")(si tu es complètement perdu(e) demande et je vais t'aider) à laquelle tu peux t'inscrire pour recevoir le lien vers ma note du jour dans ta boite mail. 
Alors, deal?

Benny Goodman Quartet - Whispering