photo 13

Metropolitan Museum - NYC - 2017

Offrir c'est cool, c'est sympa, c'est généreux, puis c'est bien la saison en ce moment. 

Mais est-ce que S'OFFRIR un truc, ce n'est pas encore mieux?? *smiley frétillant qui sautille sur place*
Aujourd'hui, et le plus sérieusement du monde, je souhaitais partager une idée que j'avais croisé un jour au détours d'un magazine ou d'un blog... 
A Noël, fais-toi un cadeau. 
A toi-même. 
Si si.
La personne qui avait écrit l'article/le post de blog, expliquait que quitte à recevoir un kit à macarons (quand tu ne cuisines jamais), un pull trop petit (merci, on le saura que tu as grossi) et un boule à neige avec la photo de ton neveu (eewwwww), autant calmement prendre les devants et te poser un petit moment pour te demander ce dont tu as envie.
Je ne vois pas les choses comme ça. Je pense que même si tu es assuré de recevoir des présents bien chouettes, ce petit cadeau qui tu t'auto-offres est vraiment dans une catégorie à part.
Bien sûr chacun fixe sa fourchette de prix. Et si lorsque tu fermes les yeux tu ne vois qu'un diamant douze mille carats j'espère que tu es bien pote avec ton banquier.
Mais laisse-moi te raconter.
Hier après-midi, alors que j'étais en train de perdre tout sentiment d'appartenance à l'espèce humaine (je veux dire, se retrouver coincée parmi des gens furieux en plein shopping de Noël, ça démoraliserait même Mary Poppins, non?) j'ai revu cette idée comme un flash devant mes yeux.
Je me suis posée. je me suis demandé ce qui me ferait plaisir. Et je suis repartie dans la foule pour le trouver. J'ai fini par m'acheter quelque chose d'autre, j'ai dépensé moins de 10 euros, mais ce petit truc que j'aurais pu tout à fait acheter en d'autres circonstances est devenu comme un phare dans la nuit.
J'ai du mal à cerner pourquoi, mais ce n'est pas la même chose que de désigner l'objet convoité et de proposer à un membre de ta famille de te l'offrir, ce n'est pas la même chose non plus que de faire cet achat tranquilou au mois de mars. Là, il y a vraiment l'idée de "je souhaite ce truc, je me l'auto-offre en mode Noël perso". C'est comme un petit contrat de confiance que tu signes avec toi-même. Une toute petite récompense qui te conforte et te motive à en faire encore plus.
Toute l'année on s'achète des choses sans en faire tout un plat. On se choisit un bon bouquin dont on a entendu parler, on dépense un peu trop dans un pull fantaisie dont on n'a pas tellement besoin, on ajoute une babiole au chariot des courses, on s'auto-récompense pour avoir obtenu une petite prime au boulot...
Mais bizarrement ces cadeaux ne laissent pas trop de marques je trouve.
Cela fait maintenant quelques années que je pratique l'auto cadeau de Noël ou d'anniversaire (comme je suis du mois de janvier j'en choisis un seul, les dates sont un peu proches, ça serait abusé), et c'est ma petite bouée de sauvetage pour traverser l'hiver. Ces objets ont un souvenir plus fort attachés à eux.
J'ai hautement confiance en ma famille pour m'offrir des trucs trop cools. Que ce soit parce que j'ai clamé très très fort qu'il me fallait quelque chose, ou parce qu'ils ont préféré me faire une surprise. J'aime de plus en plus recevoir des cadeaux "utiles", parce que quand je reçois des cadeaux à utiliser au quotidien ça me fait encore plus penser à la personne qui me l'a offerte. Et j'ai comme ça de chouettes cadeaux qui m'accompagnent tous les jours.
Mais aujourd'hui ou dans les jours qui viennent (voire aux alentours de ton anniversaire, si tu préfères) c'est vraiment quelque chose à tenter.
Demande-toi juste ce que tu souhaites et voilà. 
Fais-toi ce cadeau. 
Tu le mérites.

Duke Ellington - Take the a train