jeudi 30 août

God saves the scones

L'autre jour, je me suis mise en tête de faire un afternoon tea.

C'est-à-dire une décadence de mini-sandwichs salés, suivis de scones à la crème et à la confiture et de pâtisseries.

sandwiches richouxscones richouxgateaux richoux

(Ici, dans un restaurant/salon de thé qui s'appelle Richoux)(j'ai testé et c'était: festif)

 

C'est le bon plan si tu souhaites manger ça un jour vers 17h puis ne plus jamais avoir faim.

L'afternoon tea remonte à la fin du XVIIe siècle et il existe des tas de traditions différentes mais en gros l'idée c'est d'avoir du bon thé, du salé, des scones et du sucré. Je ne suis pas spécialiste mais l'ajout de champagne (ou de prosecco) je peux te dire que c'est récent. Mais bienvenu, évidemment.

sandwiches homemade

(Mes sandwiches à moi)(fierté)

Si tu vas à Londres c'est chouette de tester cette tradition, pour une fois qu'il y a un truc bon à manger dans c'te turne! Les grands hôtels et autres Fortnum&Mason en servent de très bons. Certes, c'est trop cher pour ce que c'est, mais si tu cherches un peu tu en trouveras des chouettes. (Ce qui veut dire en langage clair: regarde sur Groupon).

Aujourd'hui je me concentre sur la pièce la plus traditionnelle, le scone.

Pour 8 scones de taille moyenne (soit 4 personnes)

180 gr de farine blanche
1 pincée de sel
3/4 de sachet de levure chimique
40gr de beurre
30gr de sucre
un peu de lait (attends, je vais préciser)

1. Mélanger la farine, le sel, le sucre et la levure dans un saladier.

2. Ajouter le beurre, travailler du bout des doigts.

3. Ajouter du lait (petit à petit) jusqu'à obtenir une boule de pâte.

4. Abaisser ladite pâte sur le plan de travail, une épaisseur de 2 voire 2.5 cm sera très bien.

5. Se munir d'un verre et trancher dans le lard dans la pâte. Si la pâte colle trop mettre un peu de farine sur le bord du verre va aider. Si tu as un emporte-piece spécial, c'est bien le moment de l'utiliser.
Petit point technique (c'est-à-dire que je connais UN truc et que j'ai décidé de me la raconter). Comme le scone comporte de la levure, si tu souhaites qu'il monte à la cuisson, il faut le trancher d'un coup sec. L'emporte-pièce c'est donc le must. Pourtant, en ayant utilisé un verre, les miens avaient très bien cuits.
On peut donc dire que ce point technique n'a cordialement servi à rien. Je retourne me coucher.

6. Brosser les scones avec un peu de lait, juste le dessus.

7. Faire cuire 12-15 minutes à 200°C jusqu'à ce que ce soit un peu doré.

8. Manger quand les scones sont encore tièdes, avec du beurre et/ou de la confiture.

Les Britanniques possèdent une gastronomie à géomatrie variable, à peu près 80% de leur nourriture traditionnelle est très passable, mais il existe quelque chose de magique et soyeux qui s'appelle la clotted cream. Absolument rien à voir avec nos crème fraîches et autres crèmes fleurette. Si tu en trouves un jour dans une épicerie un peu spécialisée achète un pot, plonge ton scone dedans, tu m'en remercieras pour le restant de tes jours.
Il est possible d'en faire soi-même, j'avoue que j'ai la flemme mais si je me lance je vous montrerai.

scones homemade

(Mes scones à moi, tout juste sortis du four)(ooooooh!)

 

Bon alors, tu vas tenter?

 

 

Posté par _ Aurelia _ à 06:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mardi 28 août

On craque pour les crackers (j'ai toujours eu beaucoup d'humour)

J'aime cuisiner.

Enfin non, soyons honnêtes, ce que j'aime c'est manger.
Mais j'aime bien savoir ce qu'il y a dans ce que je mange, j'adore les bons vieux cookies du commerce mais je sens bien que ça ne me fait pas que du bien (on vieillit, que veux-tu), je n'ai pas un budget illimité et finalement j'aime bien mettre au point des recettes de petits trucs simples, rapides, ne demandant pas beaucoup de vaisselle, qui se conservent, que je peux emporter quand je mange à l'extérieur...

J'aime me lancer des petits challenges, tu vois.

Une fois que j'ai trouvé, j'aime bien faire et refaire la même recette, en changeant à chaque fois les ingrédients (car je suis incapable de réellement refaire la même chose, comme expliqué avec brio et un mouton juste ici).

Alors aujourd'hui, on va faire des crackers festifs, qui se conservent hyper longtemps dans une boîte hermétique mais qui n'ont jamais duré plus de 12h chez moi, du coup je ne sais plus.

Ahem.

Crackers 1

Passons à la pratique.

La base:
200gr de farine (blé, épeautre, seigle, sarrasin, riz...)
100gr de flocons d'avoine (le truc à porridge, là)
3 cuillère à soupe d'huile (olive, tournesol, colza...)
1 pincée de sel


Pour parfumer: (en gros, un peu de tout, gratte le fond de tes placards)
graines de lin, de tournesol, de chia, de sésame, de courge
fromages (parmesan, emmental, mozzarella)
olives
thym, romarin, sarriette, fenouil
poivre, piment en poudre

1. Dans un saladier, mélange 200gr de farine, 100gr d'avoine, la pincée de sel et l'huile avec une cuillère (niveau gras tu en mets comme tu veux, ça rend les crackers plus goûteux et plus friables, mais ce n’est pas indispensable alors ça dépend si tu regardes tes calories à la loupe ou pas).

2. Ajoute de l'eau jusqu'à pouvoir former une boule de pâte. (Vas-y tout doucement, ça devient vite glissant)(au cas-où, remets de la farine)

3. Divise le pâton (j'adore le mot pâton)(pâton pâton pââââââton)(pfiou, ça va mieux) en quatre.

4. Mélange chaque pâton (pâââââââââââtoooooooon) avec un assortiment de graines sympa. Jusqu'ici j'ai testé et adoré:
- tournesol et parmesan (une cuillère à soupe de chaque)
- olives noires (dénoyautées, coupées en petits bouts) et une cuillère à café de thym
- chia, lin et tournesol (une petite cuillère à café de chaque)
- sésame (une cuillère à café) et piment (de Cayenne)(plein)(car j'aime quand ça pique)

5. Étale chaque pâton au rouleau à pâtisserie, le plus fin possible (plan de travail et rouleau farinés) et dépose les sur une plaque allant au four. (Avec ces quantités je me retrouve avec deux plaques).

6. Strie les plaques de pâte pour dessiner comme des petits carrés.

Crackers 3 

(Il n'y a que la moitié des ingrédients sur cette photo, c'était mon premier essai, si tu utilises les quantités données tu vas avoir deux fois plus de pâte).

 

7. Fais cuire environ 20 minutes à 180°C (à surveiller, généralement les crackers au fromage cuisent plus vite).

8. Quand ça a refroidit, casse les crackers du bout des doigts et range-les dans des petits bols trop mignons, trempe-les dans du guacamole ou de la salsa si tu as un peu la classe, mange-les direct en faisant des petits bruits de porcinet si tu es comme moi.

Bon appétit.

Crackers 2

(Demain on fait des scones, après-demain un gâteau au chocolat, et après j'oublie à nouveau que j'ai un blog pendant 6 mois).

Posté par _ Aurelia _ à 17:28 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 15 décembre

Cuisiner

photo 8

Metropolitant Museum - NYC - 2017

J'ai toujours bien aimé cuisiner (sans être particulièrement douée pour ça, laisse-moi te dire que les macarons matcha à l'espuma de fève tonka ce n'est pas pour demain sur ce blog)(et de toute façon c'est sans doute très mauvais).

Mais cuisiner c'est aussi prendre soin de soi, et ça n'a rien à voir avec l'équipement de ouf en cuisine ou le prix des ingrédients, c'est plutôt le soin qu'on arrive à mettre dans le choix des quelques épices, le temps qu'on arrive à prendre pour déguster.
Ca vaut le coup de se poser pour analyser la façon dont on mange (je ne parle pas de régime ou de bonnes résolutions genre "je vais réduire le sucre", tu fais ce que tu veux) mais plutôt de se demander qu'est-ce qu'on aime, qu'est-ce qu'on se force à manger, qu'est-ce qu'on avait l'habitude de manger à une époque et nous manque maintenant, à quoi ressemblerait une semaine de repas idéale, etc.
Connais toi toi-même, tendance tartines et petits pois.
Moi j'ai réaslié que j'aime bien manger plusieurs jours de suite la même chose. Si c'est un plat sympa mais sans plus ça ne me dérange pas d'en remanger, si c'est un plat vraiment bon alors là ça m'aurait carrément embêtée de ne pas pouvoir en avoir plusieurs portions. Inutile de me faire remarquer que je suis bizarre, je vous rappelle que j'ai un blog où je parle avec des moutons imaginaires, alors je sais.
Ma grande spécialité ce sont les lasagnes végétariennes. J'en cuisine un énorme plat de 8 portions, et j'en emporte pendant une semaine et demie pour mes repas au travail. Ça sent bon, mes collègues sont jaloux, c'est beaucoup de joie dans mes tupperwares Ikea. Pour ça il faut un freezer, je te l'accorde, ou alors faire à manger de bien plus petites quantités à garder au frigo.
Ah, et si tu as une famille nombreuse, ton plat de 8 portions aura disparu en 6 minutes. Désolée.
Quand je mange chez moi j'ai une petite assiette rose, et des bols verts et gris assortis. J'aime manger dans des bols, pas juste de la soupe, je rappelle qu'on est en démocratie et qu'on mange dans ce qui nous fait plaisir.

Ikea assietteIkea bolIkea mug

J'arrive, parfois au prix d'efforts surhumains, à poser mon téléphone. Et à ne pas (trop) le regarder pendant que je mâche.
On est tous différents. Perso, j'aime bien avoir en stock beaucoup d'ingrédients (céréales, conserves, fruits en boite, épices). Bien sûr je fais des courses de frais plusieurs fois par semaine dans les mini supérettes qui jalonnent le chemin du retour du boulot, mais j'adore l'idée que j'ai plein de trucs à la maison, même si ça veut dire que mon unique placard de cuisine est plein à craquer et que j'ai même des trucs stockés dans ma chambre (je vis en coloc je rappelle, j'utilise l'espace comme je peux).
Ce dont je voulais parler aujourd'hui c'est que ça prend parfois très longtemps de se demander ce qu'on aime manger, DE S'INTERROGER SUR NOTRE IDENTITE GUSTATIVVE J'AI ENVIE DE DIRE (ouh la la, on m'a perdue), mais qu'il n'y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Si tu préfères faire les courses au jour le jour, voire te faire livrer, si tu aime faire mijoter, si tu préfères les sandwichs, ça vaut le coup de prendre le temps, de temps en temps, de s'arrêter et de se demander ce qui nous fait plaisir.
J'ai eu l'idée d'écrire cette note parce que l'autre jour j'ai fait un risotto bien nul (si tu es italien, arrête de lire, tu vas te faire du mal pour rien).
Pendant que des carottes et des courgettes cuisaient dans mon panier cuit-vapeur, j'ai fait bouillir de l'eau, émietté un bouillon cube dedans, j'ai balancé du riz, j'ai remué quelques fois, et comme il n'y avait pas de couvercle et moins d'eau que d'habitude, l'eau s'est évaporée et je n'ai pas eu a égoutter.
Quand mon riz a été cuit j'ai ajouté les légumes vapeur, les courgettes ont quasi fondues ce qui a rendu le mélange crémeux, j'ai ajouté de l'huile d'olive, du sel et du poivre, et j'étais trop contente d'en manger un bol.
Les légumes et le bouillon étaient bio, le riz complet aussi. Comme je cuisine avec des ingrédients de base c'est assez facile de les trouver avec du goût dedans, après je n'achète pas trop de produits transformés bio parce que c'est quand même assez cher.
(Si tu es italien tu peux recommencer à lire, tu viens d'échapper à un terrible massacre culinaire et tu peux en être fier).
J'ai eu l'impression que j'avais fait quelques chose de plus sophistiqué que d'habitude (ce qui montre à quels points mes critères sont bas), j'en avais assez pour une autre assiette le soir même, je me suis sentie la reine du monde.
Et je me suis dis que si ça pouvait te faire rire t'aider à t'amuser en cuisine au lieu de prendre le moment repas pour une corvée de plus, alors ça aura été une bonne journée.
(Steuplé, viens partager tes super idées recette dans les commentaires, je veux entendre que je ne suis pas la seule à penser que les tartines de fromage bleu avec des feuilles de salade à côté c'est en fait un truc bon et sophistiqué).

"Five Foot Two, Eyes of Blue" (Art Landry, 1925)

Posté par _ Aurelia _ à 05:10 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 18 mai

Nourriture, donc

IMG_20170506_163759914

J'avais promis de la nourriture, et me voilà donc prête à partager ma dernière découverte culinaire en date. Une recette d'exception, qui fond sous la dent et va faire de vous l'hôte le plus prisé du tout Paris.

Le porridge à la courgette.

Eh oui.

(Fin de la blague).

Car non, je ne plaisante pas. Un jour où j'avais souhaité m'auto-faire du mal, un jour où je voulais que la vie perde son sens, un jour où j'avais décidé d'arrêter le sucre, donc... J'ai eu envie de me faire un p'tit bol de porridge. Et d'y ajouter du sel.

C'est ainsi que les Écossais le mange, et ça en fait un peuple fier et qui roule les "r". Voilà qui me donnait envie.

La vérité c'est que mes flocons cuits à l'eau avec du sel (et du poivre) étaient vraiment délicieux. Comme il m'arrive aussi parfois de faire cuire mon porridge au four, dimanche dernier j'ai tenté la recette qui suit:

- 240gr de flocons d'avoine 

- 1 grosse courgette

- du bouillon de légumes

- du sel et du poivre

J'ai mis les flocons dans un saladier, j'ai ajouté la courgette coupée en lamelles fines, j'ai recouvert de bouillon et j'ai attendu que ça gonfle. (Le bouillon c'était un cube dans un litre d'eau bien chaude, ça en faisait un peu trop, j'ai dû enchainer avec un gratin).

Une fois que mes flocons ont eu l'air bien imbibés j'ai ajouté du sel et du poivre, j'ai tout versé dans un plat à four avec encore un peu plus de bouillon, et j'ai fait cuire un certain temps. Plus d'une demi-heure. Histoire que tout le bouillon soit bien évaporé.

Comment ça, tu souhaites des indications précises ?

Mon four, c'est le croisement entre un silex chauffé à blanc frotté et un réacteur nucléaire. Que les aliments y cuisent est en soit un miracle, n'espère pas non plus un temps de cuisson réglementaire.

Ne doutant pas une seconde que tu es sur le point de faire ma recette miracle et de t'en délecter pour tes 6 prochains petits déjeuners (240gr de flocons font 6 portions, te voilà prévenu) j'attends de pied ferme tes photos Instagram avec le hashtag #JeSuisPorridge.

Et pour ceux qui s'attendaient à une VRAIE recette alléchante, à base de ganache praliné et de crème légère...

En juillet cela fera 6 ans que j'habite en Angleterre. Vu comment mon alimentation dégénère à vue d'oeil, je crois qu'on peut dire que je suis bien intégrée.

PS: non, la photo n'a rien à voir, mais entre du porridge à la courgette et un bien beau paysage anglais, qu'est-ce que tu choisis? Voilà, hein. On est d'accord. 

Allez, à tes fourneaux! J'ai trop hâte d'apprendre que tu as remplacé l'avoine par du beurre et la courgette par du chocolat et que du coup tu t'es retrouvé avec un truc BON dans ton assiette. #JeSuisBrownie

Posté par _ Aurelia _ à 05:28 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :