photo 5

Coney Island - 2017

Aujourd'hui, le conseil bien-être est tout simple: envoie des cartes de bonne année.

Rudy pull de Noel couleur

Je t'arrête tout de suite: je ne dis pas ça parce que j'en vends moi-même! (De toute façon le stock de cartes qui me reste est à Londres, c'est d'un nul).
Tout en remerciant si fort les gens qui m'en achètent régulièrement (la Dalmacorp vous aime) il y en a pas mal dans les papeteries et les supermarchés aussi. 
Les Anglais sont des gros fous de cartes. Il y a réellement une carte pour chaque occasion chez eux, et beaucoup comportent un teckel. (Franchement, ça n'a rien à voir avec le sujet qui nous occupe, mais comme c'est vrai je n'allais pas me priver). 
Généralement, les prix sont moins élevés aussi. Il y a énormément de gros paquets de 30 à 50 cartes, tellement tout le monde distribue ça en y pensant à peine. La première fois que j'ai vu un énorme carton à l'entrée d'un supermarché pour que les gens y jettent leurs cartes de Noël afin qu'elles soient recyclées j'étais horrifiée.
Je possède perso une très jolie boîte de rangement dans laquelle je garde religieusement toutes les cartes reçues depuis des années. 
Mais en Angleterre, c'est tellement banal de donner et recevoir des cartes, c'est souvent entre collègues, entre voisins, entre parents très éloignés, que les gens n'y attachent pas la même importance. J'espère qu'ils gardent les cartes qui comptent, quand même, parce que sinon ça va me faire de la peine.
Enfin bon, en France les cartes sont plus rares et précieuses, et c'est peut-être tant mieux.
Du coup, si tu achètes un joli paquet de dix cartes, que tu choisis dix personnes à qui ça fera plaisir de recevoir un petit mot de toi, que tu te verses un thé, que tu prends ton plus beau stylo Bic, et que tu passes quelques minutes par carte à penser fort à la personne à qui tu la destines, pour envoyer tes voeux et un peu plus que ça dans l'enveloppe (nan, je ne parle pas d'étrennes, je parle d'amur) je suis quasi certaine que tu vas te sentir tout(e) détendu(e) après.
Pour être encore plus détendu(e), essaie le vin blanc dans la tasse à thé, tu m'en diras des nouvelles.

 

Dooley Wilson - "As Time Goes By"